Vos questions

  • Pourquoi « L'harmonieux » ?

Avant de lancer l'entreprise, nous avons travaillé pendant plus d'un an pour trouver nos trois recettes emblématiques (citron gingembre, verveine mélisse et menthe molène). À chaque essai, on se devait de sentir et surtout de goûter. Les essais ont été très nombreux car nous sommes exigeants, mais nous cherchions (et cherchons encore) l'harmonie parfaite entre les deux plantes choisies.

 

  • Pourquoi « IR » (pour le logo) ?

Contrairement aux apparences, il ne s'agit pas d'un « i » et d'un « r » mais du chiffre « 2 » en chiffre romain collé à un « r ». Deux « R » pour les initiales de Robin Raoux.

Une suggestion, une question ? Ecrivez-nous ici

Merci pour votre envoi !

  • Comment en êtes-vous arrivé à devenir liquoriste ?

On me demande souvent si c'est une passion qui m'est venue de mes parents ou mes grand-parents, qu'ils m'auraient enseignée. Mais absolument pas, après avoir goûté une liqueur maison, cela m'a toujours intrigué jusqu'à ce que je commence à faire de la verveine pour mes amis, ma famille et moi. C'est finalement ma femme qui m'a poussé à me lancer professionnellement dans l'artisanat, la création et la conception en 2018.

  • Vous faites ça vous-mêmes ?

Pour le moment, nous nous fournissons l'alcool dans la distillerie de Violès (84). Nous créons aussi notre propre alcool à partir de lie de vin que nous passons dans notre alambic de 30L mais notre production n'est pas encore suffisante pour subvenir à nos besoins. Cela reste un projet que nous espérons réalisable.

Pour les plantes, nous nous servons des plantes aromatiques fraîches d'un maraîcher situé à Cabannes (13), pour les autres plantes que nous ne pouvons pas avoir en direct ou en frais, nous nous fournissons dans une herboristerie à Vesoul (70). Pour notre dernière création, sapin ortie, nous utilisons des bourgeons de sapin ramassés dans l'Ariège (09). Tout comme l'alcool, nous avons l'ambition de produire 80% de nos plantes d'ici quelques années.

Mais oui ! Nous réalisons toutes nos associations à deux, ma femme et moi !

Une fois la production d'une recette prête, nous embouteillons tout à la main, bouteille par bouteille. Chaque bouteille est également étiquetée à la main, celles-ci sont réalisées par nos soins. Les dessins qui s'y trouvent sont conçus spécialement pour nous à l'aquarelle par une amie.

Nous fermons ensuite la bouteille avec des bouchons en verre, sur lesquels notre logo est apposé. Le bouchon en verre est un vrai plus, cela permet de réutiliser la bouteille pour un usage personnel ou de la garder pour un prochain achat car elles sont consignées à 1€.

La dernière étape est de sceller nos bouteilles avec des manchons en plastique, action toujours réalisée à la main.